Le trader est un professionnel engagé par une société de gestion et d’intermédiation (SGI), une société de gestion de patrimoine, une banque, une société d’investissement ou un particulier. En tant que financier et analyste économique, il anticipe les fluctuations des cours de titres cotés en Bourse et effectue des placements, afin d’en tirer des profits.

Métier de trader : ce qu’il faut savoir 

Évoluant dans un contexte d’échanges internationaux, le trader exerce une activité professionnelle qui consiste à spéculer sur des écarts de cours (le plus souvent à court terme), tout en ayant une bonne maitrise des risques financiers sous-jacents.

En pratique, le trader achète des actions, des obligations, des options ou des devises aux uns pour les revendre à d’autres. Les décisions d’achat ou de revente se font en temps réel, avec un niveau de risques particulièrement élevé. Cela exige donc une réactivité permanente de la part du négociateur.

Pour parvenir à ses fins, il doit surveiller en permanence l’évolution des cours sur les marchés internationaux. Pour cela, des outils comme le téléphone, le fax ou l’ordinateur lui permettent d’avoir des informations en temps réel. À partir de celles-ci, le trader évalue le niveau des risques, avant de faire des propositions de prix d’achat ou de revente. Il négocie minute par minute les transactions qu’il engage.

Exigences du métier et lieu de travail

Le métier de trader exige d’avoir un certain nombre de compétences et d’aptitudes. Le négociateur doit bien maitriser le fonctionnement de l’économie, savoir manipuler les statistiques, l’informatique, ou les modèles mathématiques les plus sophistiqués. Une parfaite maitrise de l’anglais des affaires et d’autres langues étrangères, d’excellentes notions de gestion ainsi que des compétences administratives sont également indispensables pour exercer le métier.

Le trading se déroule généralement dans des salles de marchés (front Office) toujours en effervescence. Le négociateur doit donc, en plus de ses compétences, avoir une bonne résistance physique et nerveuse. Les opérations qu’il engage au titre de sa mission sont vérifiées par le middle Office puis par le back-office. Le trader peut aussi s’installer à son compte s’il choisit d’opérer comme « day trader ». À ce titre, il achète et vend une multitude de titres dans une même journée.

Le trader travaille en général dans les grandes villes, dans lesquelles se trouvent les bourses de valeurs, les sociétés de bourse, les grandes entreprises ou les banques. Ses journées de travail peuvent s’avérer particulièrement longues, en raison du décalage horaire sur les grandes places boursières internationales (Londres, New York, Tokyo, Francfort, Paris).

Cursus à suivre pour devenir Trader

Le niveau d’étude minimum requis pour devenir trader est un bac + 5. Avoir fait en plus un 3e cycle en finance, une solide formation initiale en mathématiques ainsi qu’une expérience dans le secteur bancaire ou boursier, confirmée par une formation professionnelle complémentaire, et avoir effectué des stages comme assistant-trader constituent un atout majeur.

Pour le niveau bac + 5, les diplômes suivants sont admis :

  • ​ Master spécialisé (MS) en finance.
  • ​ Diplôme d’école de commerce ou de gestion spécialité finance
  • ​ Masters professionnels : banque, finance, gestion, mathématique, statistique, droit ou économie (master techniques financières et bancaires à Dauphine…)
  • ​ Diplôme d’IEP, spécialité finance,
  • ​ Diplôme d’école d’ingénieur avec une formation complémentaire en finance,

Évolutions

Les opportunités en termes d’évolutions sont nombreuses. Le trader peut à la longue exercer dans différents métiers de la finance :

  1. ​ Spécialiste dans la gestion d’actions, de devises (cambiste), de bons du Trésor, de matières premières ou énergétiques
  2. ​ Agent de back-office (contrôler l’exécution des ordres, l’encaissement des ventes et détecter toute anomalie comptable ou juridique)
  3. ​ « Market maker », ou « teneur de marché »
  4. ​ Gestionnaire de portefeuille
  5. ​ Trésorier d’entreprise
  6. ​ Analyste financier…

Salaires

En termes de salaires, un trader débutant peut percevoir entre 4 000 et 6 000 € par mois comme rémunération de base. Cette fourchette pouvant évoluer rapidement avec l’expérience acquise. En plus de ce salaire brut de base, une prime annuelle, parfois supérieure au salaire « fixe » lui est octroyée en fonction des profits obtenus.